Archives mensuelles : mai 2013

Fers de Véronique Gentil

Initialement publié sur Aquarium vert :
Véronique Gentil irrigue sa poésie de son regard de peintre, sait évoquer d’un léger trait, de sa plume dépouillée, les nervures terrestres et les forces d’une nature qui s’étiole déjà. En retour, l’impossibilité de peindre…

Publié dans Essais | Laisser un commentaire

Manifeste pour le rassemblement des hoïsseurs du monde [MRHM]

(…) Oh la douleur ! Oh la rage ! Oh l’effroi ! Oh tout ce qu’il faut hoïr ! Oh la Picardie ! Oh la Normandie ! Oh la Franche-Comté et le fromage de chèvre ! Oh ! Oh, certes, tu as compté pour moi, mon amie, mais … Lire la suite

Publié dans Délirium | Laisser un commentaire

Fragment #3

(…) qu’une grande machine avait était laissée, sans doute durant la nuit, au centre de la cour. Un petit groupe s’était congloméré autour de l’étrange chose et cherchait à comprendre son fonctionnement. La forme de l’objet n’inspirait personne et moi-même, … Lire la suite

Publié dans Prose | Tagué , | Laisser un commentaire

Chronique #1

L’heure est pour les passages, les fantasmes et les pierres. L’heure est pour les visages-type, les corps et les voix similaires. Tout semblable et pareil, d’un même mouvement, dans l’allée, s’avance vers les portes. Dix milles identiques, sous les fleurs … Lire la suite

Publié dans Projet, Prose | Tagué | Laisser un commentaire