Archives mensuelles : mai 2016

Les visages

à une certaine distance les choses m’imposent le silence me couvrent de poussière et de bruit prennent l’aspect de béances ou de fosses de déserts où je confonds et la chute et l’absence voilà le jour tombé ou la nuit … Lire la suite

Publié dans Prose | 3 commentaires

Otrante

voir à l’œil nuit dire adieu à la terre ocre-sel-bleuté d’Otrante la mer désert d’été mur d’or-terre œil vrillé d’ombres volées aux soleils gris ne fait signe à personne rouge-sang pierre nues aux allures de silènes toute la mer amère … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Monologue #3

« La pierre remplace mon plafond et voilà que les saisons, tout à l’heure passées, maintenant se rapprochent de moi et je ne sais rien d’elles et je ne peux rien en dire et si je m’en rapproche elles s’éloignent. Hier … Lire la suite

Publié dans Projet, Prose | Laisser un commentaire

Schopenhauer, etc. [Le Jardin]

Tu es cela ; cette chose montrée, visible, tangible, frôlée ; cette chose innommée qui habite chaque chose, qui épuise ma langue nue, la fait fourcher, tomber dans le doux piège du sensible, dans les basfonds étranges de ce qui se … Lire la suite

Publié dans Essais, Projet | Laisser un commentaire

L’Âge d’Or [IV]

L’homme a regardé sa montre. De quoi a-t’il peur ? Je me rappelle un jour, il y a longtemps chez mon père, avoir vu un homme courir derrière un bus qu’il venait de louper. Il courait et il criait. J’avais six … Lire la suite

Publié dans Projet, Prose | 1 commentaire