Archives mensuelles : mars 2017

L’enfance

L’innocence de l’enfance est un leurre, une bienheureuse amnésie qui conforte l’idée que nos tricheries, nos mensonges, nos esquives, notre lâcheté face à la tragédie sont autre chose qu’une sclérose. La conscience est immédiatement une conscience tragique, se dire soi … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

Danube

Tu seras, Danube, vieux soudain au milieu d’un jour comme les autres ; vieux comme on s’étend d’un long sommeil sans rêve, comme la pierre ramassée sous tes yeux ; ta mort prochaine pensée comme une trêve. Vieux d’une vieillesse … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

Les mensonges #2

  où voulions-nous vivre quand nous étions heureux ?   dans la lumière, si profondément une pièce pour tout pardonner cerclée de portes aussi lucides que nous   il faut si peu de temps pour s’aimer trop si peu de temps … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Les mensonges #1

à l’origine est le mensonge dont on se couvre, pour lequel l’on rachète sa misère à bon prix d’oiseaux mystiques qu’on appelle « âme » en riant et que l’on cherche à faire taire d’oiseaux mystiques ou de la faune illusionnée du … Lire la suite

Publié dans Délirium | Laisser un commentaire

[En cours]

tant d’égarés se partagent mon ombre, sais-tu qu’à force de vivre on ne sait plus ni nommer ni mentir, qu’à force de vivre on ne sait plus ni écrire ni penser ; je sens peu à peu ma langue se … Lire la suite

Publié dans Poésie | 2 commentaires