Archives mensuelles : décembre 2017

La dette

  Je crois avoir une dette à régler, mais c’est faux. Il n’y a ni dettes ni change à donner. Pas d’épreuves à passer ou De tristesse à transformer en joie. Je crois lourd le désir ramassé dans mes bras, … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

La marée

Mon appartement subit des marées. Il ne s’emplit pas, il se noie. Gorgées de choses, idées jetées un peu partout, au hasard, idées laissées en tas ou trainantes sur les meubles : impossible de lutter contre cette lente ascension. Les semaines … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

La Dissertation [V] : L’aveuglement

La Dissertation [IV] Au fur et à mesure l’écriture devient un nouveau primat et l’obsession d’écrire confine à la paresse, à l’apathie. Il devient alors si simple de confondre le désir de dire et le refus d’exister. Régulièrement, l’idée d’un … Lire la suite

Publié dans Essais, Prose | 1 commentaire

La Dissertation [IV] : La leçon de Tirésias

La Dissertation [III] Mais, quand tu auras tué les prétendants en ta grand’salle, par ruse ou à découvert à la pointe du bronze, alors prends une rame bien faite et va, jusqu’à ce que tu arrives chez des hommes qui … Lire la suite

Publié dans Essais, Projet | 2 commentaires

La Dissertation [III] – Le long sommeil

La Dissertation [II] Écrire, décrire, mentir, tricher, nommer. Je voudrais reconnaître le mérite de l’incohérence et de l’errance et le mensonge n’est pas le nom que je donne à une intention ou à l’acte délibéré d’une conscience qui voudrait tricher. … Lire la suite

Publié dans Essais, Projet | 1 commentaire

La Dissertation [II] – Décrire, écrire, mentir

La Dissertation [I] Nous nous conduirons comme si nous n’avions pas déjà perdu le nord. Nous pouvons fouler les rues de Florence, Machiavel nous accompagnera le long de l’Arno, jusqu’à Santa Croce et nous verrons la cité malade, la ville … Lire la suite

Publié dans Essais, Projet | 2 commentaires

La Dissertation [I] – La poésie des bords de mer

Des dizaines de notes sont brûlées pour la raison de vivre. Les Essais sur l’entendement humain disent quelque chose des bords de mer, mais aussi des quais, mais aussi des villes, et si Leibniz peut fantasmer l’océan, peut reconstruire l’imaginaire … Lire la suite

Publié dans Essais, Projet | 1 commentaire