La marée

20171216_182712 (2)

Mon appartement subit des marées. Il ne s’emplit pas, il se noie. Gorgées de choses, idées jetées un peu partout, au hasard, idées laissées en tas ou trainantes sur les meubles : impossible de lutter contre cette lente ascension. Les semaines passent, des objets envahissent l’espace et si l’on parvient, par miracle, à gagner du terrain en balayant son bureau, alors l’évier déborde, les rideaux se froissent et tout ce que l’on déplace s’entasse ailleurs dans les coins. Inutile de s’opposer à la force des éléments : les choses ont des lois que l’on ne peut contraindre. Pièces pleines, cœur engorgées, couloirs embastillés dans une mémoire qui ne nous appartient plus. Vivre là, comme en un poumon, comme en une respiration, s’employer, le dimanche, à effacer les marques laissées par l’eau, accepter qu’il n’y ait rien à faire, que l’on s’agite pour rien, qu’il faut vivre ainsi, toutes les semaines jusqu’à la fin des temps.

Bien sûr, la lumière et le bruit donnent parfois une allure singulière à ce que je crois connaître. Je fais alors le décompte du vain, du futile, de l’absurde : je découvre, comme on soulève un vieux drap, des profondeurs sous les objets – cavernes sous-marines, grottes baignées de lueurs liquides –, je confonds ombres et barrières de coraux, meubles et épaves anciennes et sous ces profondeurs c’est moi-même que je pense découvrir. Je deviens explorateur nocturne, alors que le jour est encore levé, et j’ouvre la nuit détenue dans mes livres, dans ma poussière, dans les choses trouvées, abandonnées, laissées à terre faute de mieux.

Mon appartement subit des marées et je reste en surface. Il n’y a ni nuits, ni caches secrètes, ni étrangetés. Si le monde est une boite de Pandore alors je l’ai jetée ou ouverte, mais il ne s’est rien passé.

Publicités
Cet article a été publié dans Prose. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s