Archives mensuelles : novembre 2020

Tous les vieux arbres se terminent

J’effeuille les branches d’un vieil arbre, me souvenant qu’il a été nouveau. L’écorce résiste et cède. Me voilà tenant dans mes mains la large plaque blanche de boulot ou de cèdre. Arbre qui n’existe pas – avant moi, lentement dépecé, … Lire la suite

Publié dans Délirium | Laisser un commentaire

Charlotte

En écoutant l’enregistrement du morceau 03:06 d’Ólafur Arnalds et Nils Frahm, je pense à Charlotte. Elle était là lors de l’enregistrement, une certaine nuit de mai, sous la pyramide du Louvre. Elle était là, à écouter la musique que j’écoute … Lire la suite

Publié dans Délirium | Laisser un commentaire

L’Île #5

J’entends, depuis le long couloir qui relie les deux portes de la maison, la voix de son grand-père qui parle au téléphone. Je prends conscience de ce que la voix de mon grand-père m’est totalement étrangère car il est mort … Lire la suite

Publié dans Délirium | Laisser un commentaire

L’invariable

cela veut direqu’en toi la même chose continue l’invariablec’est cela qu’en toi la même chosene s’arrête plusd’être une seule chosela mêmesans arrêt cela veut dire que tu eston propre voisinage tu te connais très bien contiguc’est cela tu t’es croisé … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Rien n’est douloureux

Publié dans Délirium | Laisser un commentaire