Hôpitaux

Alors que je t’écris, nous chargeons toutes les nuits les hôpitaux de la Création d’Invisibles Moribond.es auxquels j’ajoute des majuscules – pour leur faire crever le plafond des choses inaperçues. Oui, tous ces corps sont, comme moi, de pylônes et de béton transparents, mais aussi d’ossuaires et de caveaux scellés. Iels crépitent comme un tapis d’épines sèches que le soleil vient fouler : écoute. Je te crois prêt.e pour cette poésie d’aveugle sous-marin. Chaque soir, essaie de considérer qu’Ils glissent dans l’introuvable, à la manière de petits mots secrets passés de table en table. Fais l’appel : les Absent.es lèveront la main. Remplis mentalement la fiche de présence. En mangeant ton repas, songe que tu es le professeur d’une classe de Parfait.es Disparu.es.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s