3. Carnet de prison – Dehors

Tu fais erreur, je ne suis pas plus à plaindre que toi.

La loi est un filet où toi-aussi tu es pris. Ce ne sont pas les barreaux qui m’empêchent de sortir. Les murs ne servent pas à me laisser dedans mais à te laisser dehors.

Si tu ne comprends pas cela alors tu ne comprends rien. Demande-toi plutôt pourquoi tu ne dois pas entrer là où je me trouve maintenant ?

Dans ma première lettre, je te donne des indices : ici, tout se règle aux couteaux. Je sens bien que tu ne parviens pas à intégrer pleinement ce que je voulais te dire. Crois-tu que quelque chose change entre ici et chez-toi ?

Leur peur ? Que tu entres ici et constate comme moi que RIEN n’est différent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s