Bonheur

après notre discussion j’admets
qu’il est impossible
impossible
de distinguer le bonheur et son illusion

le bonheur est son image
un parfait chevauchement

j’ai été cet esprit opiniâtre
décidé à refuser l’espérance

contre les images le corps
plié en deux souffrait
d’être sans se rêver

comme l’enfant assit sur le ponton ne peut
toucher l’eau – tendant les jambes

mon corps était tendu
au-dessus de l’image vide du bonheur

le désir flottait haut dans un ciel d’orage
et de frayeurs terribles

je ne pouvais ni croire de nouveau en l’amour
ni au fantasme d’un corps embrassé entièrement

j’errais
parfaitement organisé pour la mort
ou m’en rapprochant dans l’ennui

si nous n’avions pas compris
que nos mains se serraient
depuis trois ans déjà

peut-être n’aurais-je pas vu
le paysage de la joie

ni de nouveaux mon désir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s