Archives de l’auteur : Aomphalos

La danse

Oh l’amour va les bras dansants Rue de l’Ile d’Or et dans le sang L’ivresse ou la joie des nuits toilées Gethsémani tombe pour l’été « Reste ici, reste ici, reste ici » Chaque pluie est ici Comme la dernière … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

La nostalgie

Pourquoi suis-je nostalgique de moments que je n’ai pas vécu ? Les lieux que je rêve, que j’écris, je crois les avoir connus, y être passé mille fois. L’univers est si dense partout, si dense. Les objets creusent des fosses à … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

La hauteur

Le monde a certain soir une hauteur impossible à atteindre. La grande nuit ferme sa porte et le noir est fait partout. Il fait alors si nuit qu’on ne peut plus allumer la lumière, que l’idée même de le faire … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

Pourquoi faire de la philosophie ?

On me demande souvent d’expliquer pourquoi je fais de la philosophie, qu’est-ce qui m’a poussé dans cette voie et souvent je réponds par l’esquive. Comment dire ? Ce que je veux éviter c’est le jugement. Or, il m’est impossible de … Lire la suite

Publié dans Essais | 1 commentaire

Le sentiment

Je ne peux me sauver des choses en m’aveuglant mille fois. Hier soir je marchais vers les Halles et le mensonge était partout. L’odeur de lessive et de fenêtre ouverte, le ciel donné en pâture, jeté dans un grand feu : … Lire la suite

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

L’idée

Je suis las cette idée que j’avorte toujours avant qu’elle ne devienne idée, de cette idée que je tais pas pudeur et qui est partout pourtant, aussi présente que le sont les couleurs. Je suis las de l’enterrer comme on … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

Le Rhin

La vérité est un couteau. L’abîme frappe à ta porte. A ton passage le monde répète : « un seul mot et tu es perdu » ; et tu aimes ce vertige autant qu’il te dégoute. Où sont pour toi le Tage, le Rhin … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire