La mezzanine (7)

20190223_183628 (2)

J’ai appris hier que je devais partir de l’appartement. Le propriétaire a appelé, je n’ai pas répondu, il a laissé un message. Il était quinze heures et Paris était chaude et ironique. J’ai voulu regarder sur internet les droits présidant à la reprise d’un logement par un « bailleur », mais je n’ai pas été plus loin. Je remarque maintenant des traces laissées ici et là sur les murs, sur le parquet flottant, sur les plaques de cuisson. Un fil de suie tâche le plafond de la cuisine. Il fait plus chaud encore aujourd’hui. Les oiseaux pépient et les moteurs. Je dois faire réparer le verrou brisé de la salle de bain, je demanderai à quelqu’un.

La mezzanine (3)

75388076_10215289602579961_7374388405473378304_o (2)

au-dessus du meuble de la cuisine, entre 13h30 et 13h45, l’inclinaison de la lumière, le rayon qui traverse la rue Desfontaines et mes rideaux se brise, contre les lois de la physique même, sur le dépôt humide et graisseux qui surplombe les plaques chauffantes et dessine, par l’ombre et le reflet, le visage défait d’un condamné à mort

est-il condamné encore je ne peux pas le savoir, c’est que je lisais Genet ce jour-là sur le lit et tu n’étais pas là et la forme avait soudain le visage d’un cri, je l’associais à toi

une nuit, après notre séparation, quelques semaines plus tard, une voiture passe et révèle l’allure nocturne du condamné, fuyant par les fils qui passent d’un trou au-dessus de la porte

ce fut la première et la dernière fois

Le poète et l’historien (Carlyle et Tennyson)

49389998_10213216624636808_2893830800904552448_n (2)

Je ne vais pas croire le vers blanc de l’histoire. Ni même creuser, en tunnelier, dans la matière du temps. Machiavel, seul, poursuit la Fortune blanche dans les rues cholériques de Florence qui s’éteint. Lui seul tient son cheveu, lointain, mèche égarée quelque part. Tu ne me croiras pas. Tu me regarderas et tu liras mes feuilles, peut-être. Tu ne me diras rien. Platon racontera ses histoires de prophète et de hautes pyramides. Les Atlantes patienteront à la porte, face au vide. Tu ne me feras rien. Je ne vais pas chasser les taupes comme mon oncle au jardin. Ni attendre l’évènement qui sort la tête de l’eau.

Les fleurs séchées

20180618_195832 (3)

Les fleurs ne sèchent pas dans le pot de terre cuite. J’ai six ans et je veux sentir l’arôme d’une matière qui s’effrite. Mes doigts frottent l’allumette de maman. Et les fleurs ne brûlent pas dans le pot de bois blanc. Les fleurs sont, ainsi que toutes les fleurs, impossibles à sécher, impossible à brûler. Elles reposent, mortes, entre moi et le canapé, comme des montres remontées éternellement à l’échelle. Je suis seul et j’essaie la mèche d’une bougie. Les pétales sont roussis, mais elles ne tremblent pas. Maman et papa sont aux pains, quelque part, ils reviendront plus tard. La table est basse et noire et je ne pleure pas. Les fleurs ne sèchent pas et je ne cède pas un pouce de territoire. La fenêtre est claquée par des goutes de pluie. J’épuise une à une les allumettes. L’horloge de la cuisine cliquète dans sa nuit. Les fleurs sont tièdes, peut-être, et je ne pleure pas.

Patron patronne

20180718_195140
Mon premier patron voulait me voler de 340 euros. Ma mère savait y faire et l’appela, menaça par des arguments juridiques. Deux semaines plus tard, je les avais. Avant, chez lui, je découpais les fanes des tomates. Un collègue, qui n’était pas vraiment un ami, était presque toujours dans une allée proche de la mienne et racontait sans s’arrêter ses exploits sexuels (« deux espagnoles venaient dans ma chambre et faisaient… etc… »). Toute la journée était allumée la même radio qui diffusait les mêmes insupportables musiques, jusqu’à la nausée. Quand on coupait une tige de tomate trois ou quatre mètres s’écroulaient du plafond de la serre et il fallait la cacher.

Ma première patronne était la chatelaine de Chenonceau. Proto-castafiore macroniste qui avait autant de soufre dans les veines que de miel dans les mots. Elle portait des chapeaux. Une vigie était placée et quand elle arrivait, on décrochait pour entendre une vois souterraine : « Madame est sur le domaine. »