Archives de catégorie : Prose

La marée

Mon appartement subit des marées. Il ne s’emplit pas, il se noie. Gorgées de choses, idées jetées un peu partout, au hasard, idées laissées en tas ou trainantes sur les meubles : impossible de lutter contre cette lente ascension. Les semaines … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

La Dissertation [V] : L’aveuglement

La Dissertation [IV] Au fur et à mesure l’écriture devient un nouveau primat et l’obsession d’écrire confine à la paresse, à l’apathie. Il devient alors si simple de confondre le désir de dire et le refus d’exister. Régulièrement, l’idée d’un … Lire la suite

Publié dans Essais, Prose | 1 commentaire

La fièvre

un soir de fièvre, un poème longtemps égaré dans la cloison de ma chambre surgit du mur : d’abord comme une tige ensuite comme une fleur enfin comme une ombre je voudrais m’approcher et le lire mais, dans ma fièvre, tout … Lire la suite

Publié dans Poésie, Prose | 6 commentaires

Rue Mirebeau – Bourges et le manque de foule

Il arrive un moment où en marchant tous les visages, tous les corps, toutes les mains balancées m’apparaissent comme des clefs. Il fait extrêmement froid – d’un froid assez profond pour que la chair n’y sente plus rien – et, … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

Le cahier

« Bouche de l’ordre, ton nom ? » – Césaire attrapé hurle sa « raison rétive », et me convoque. Moi et l’immense culpabilité de 22h40 avons fait notre trou, avons creusé notre terrier dans la peau jaune du Cahier. « Ton nom ? » – Pourquoi ai-je … Lire la suite

Publié dans Prose | Laisser un commentaire

L’inouï

Il n’y a rien de plus étrange que le geste que je fais pour porter je-ne-sais-quoi à ma bouche, je-ne-sais-quoi dans ma main, à mes lèvres, etc. Il n’y a rien de plus étrange et une fois que cette étrangeté … Lire la suite

Publié dans Prose | 1 commentaire

L’inventaire (feat Dvorak)

Une heure et l’inventaire sera fait : répétons en boucle les quarante-sept premières secondes pour donner à la banalité l’air sauvage d’une révolution – ah l’amour ! bouclons ensemble et la lumière et le mur jaune et les yeux jaunes des monstres … Lire la suite

Publié dans Poésie, Prose | 1 commentaire